Don Quichotte

de Miguel de Cervantès

Plus de détails

50,00 €

Ajouter au panier

30 autres produits dans la même catégorie :

Don Quichotte dans la nouvelle traduction d'Aline Schulman interprété en 4 CD par Jean Pierre Cassel.

"Le roman de Cervantès est composé essentiellement de dialogues. C'est la grande oeuvre espagnole qu'on lit à voix haute. Jean-Pierre Cassel nous offre pour la première fois sur disque une interprétation de cette écriture orale."
Claude Colombini

Que nous importe aujourd’hui les chevaliers errants et la chevalerie ! Si le roman de Cervantès n’était que l’histoire d’un chevalier, si l’auteur n’avait eu en tête que de tourner en dérision les coutumes de la chevalerie médiévale et la mode littéraire des romans de chevalerie, son livre n’aurait pas gardé, à travers quatre siècles, tant de vivacité et d’allégresse et don Quichotte ne serait pas le personnage le plus populaire de la littérature occidentale.
Don Quichotte, aujourd’hui, est devenu un mythe, un mythe doté d’une silhouette reconnaissable entre toutes, à la fois pitoyable, ridicule, et pleine de grandeur. Cependant, si, depuis plus de quatre cents ans, on rit de don Quichotte ou on s’étonne de sa sagesse, si on s’esclaffe des ruses ou des naïvetés de Sancho, c’est avant tout parce que Cervantès a su trouver un style vif, aisé pour présenter ses personnages autant que pour les faire parler.
Rappelons ce paradoxe : une grande partie des lecteurs du Don Quichotte, à l’époque où le livre est écrit, sont analphabètes. Mais on le lit à voix haute un peu partout.
Ce roman s’y prête. De plus, il est fait à 90% de dialogues. C’est dire si le langage parlé est omniprésent. Toutes les classes sociales sont représentées et cette variété de langage donne au livre sa dimension d’oralité vivante. Si Don Quichotte est un succès, c’est bien parce que Cervantès a su rompre avec la prose littéraire de son temps et inaugurer une écriture orale qui annonce, dans sa vitalité et son audace langagière, le roman moderne.
Aline Schulman (Auteur de la nouvelle traduction chez Le Seuil).

"Retraduire Don Quichotte, c'est tenter de redonner au lecteur d'aujourd'hui le même plaisir et la même passion qu’éprouvèrent les lecteurs contemporains de Cervantès. En restituant l’originalité des dialogues et des jeux de mots, en faisant rebondir l’aventure qui, pour la première fois dans l’histoire littéraire, va et vient entre réalité et fiction, en rendant à Sancho sa dimension de personnage, avec une voix et une langue qui lui sont propres, Aline Schulman fait tout à coup surgir la merveilleuse modernité du Quichotte enfouie sous un palimpseste de traductions archaïques. Par-là même elle reste fidèle à l’esthétique de Cervantès et réconcilie, à 400 ans de distance, les deux termes indispensables à toute littérature : l’auteur et le lecteur."
Patrick Frémeaux

Panier  

produit vide

Les auteurs

Vos livraisons