Terra Amata et Côte d'Azur réminiscences géo-historiques du pays niçois

de Claude Valsardieu, 284 pages

Plus de détails

29,00 €

Ajouter au panier

30 autres produits dans la même catégorie :

"French Riviera", Côte d'Azur", Alpes-Maritimes", autant de mots utilisés par les touristes argentés du monde entier pour désigner une frange côtière qui dissimule un arrière-pays tourmenté et secret. Heureusement, on trouve encore, loin du béton et de la surpopulation, des merveilles naturelles insoupçonnées tels que le Mercantour, la Vallée perdue de l'Esteron, le Petit Colorado niçois du Haut-Var ou la Triple Gorge de Chaudan.

Les hommes préhistoriques avaient déjà investi les lieux en y laissant la première empreinte de pas humain dans les sables fossiles de Terra Amata, les reliefs de leurs produit de chasse dans le delta du Paillon parmi les dépôts de la grotte du Lazaret et le premier cimetière marin des Néanderthaliens et Cro-Magnons venus trouver abri dans les falaises cavernicoles de Menton. Du haut du Mont Chauve 400 siècles nous contemplent ! La chaleur revenue, la branche ligure des Cromagnoïdes jeta son dévolu sur la Provence alpestre où les rejoignent les prospecteurs de l'Age du Bronze venus des centres miniers et métallurgiques de l'Europe danubienne. Ayant découvert les "mouches de cuivre" des Alpes-Maritimes, ils rendirent un culte au dieu Bégo dans son sanctuaire de la Vallée des Merveilles.

De ce balcon tourné vers la mer, ils pouvaient voir passer les navires phéniciens et étrusques, et observer l'installation des Phocéens de Massalia à Nikaia, alors que les Celtes bardés de fer arrivaient à cheval par la terre. Mais déjà l'ombre romaine s'étendait vers l'Ouest. Engagée dans une lutte sans merci avec Carthage, Rome sentait le besoin de contrôler le pont terrestre entre les deux péninsules. Au terme de deux siècles de combats, ils étaient maîtres de la Provincia : une victoire définitive célébrée par le Trophée de la Turbie.

La Pax Romana se traduisit surtout par l'aménagement et la surveillance militaire des anciennes voies hérakliennes, Cimiez devenant ville de garnison près de Nikaïa laissée au commerce grec. Des routes qui, une fois l'étau romain desserré par l'huile dissolvante de la nouvelle religion, devinrent boulevards d'invasion pour les hordes barbares. Les Burgondes, vite repliés sur la Sabaudia, puis les Francs, vinrent tour à tour mettre de l'ordre en Provence que les Goths, Vandales et autres Lombards avaient dévasté en passant. Puis les Cavaliers d'Allah arrivèrent du Sud. Arrêtés par Charles Martel, repoussés par Charlemagne, ils revinrent inlassablement sous les traits de pirates sarrasins ivres de razzias menées de leur fier d'Eze et des Maures, tandis que Vikings et Magyars sévissaient plus au Nord.

Claude Valsardiau parvient à nous faire parcourir plus de 10 000 ans d'histoire grâce à un récit enlevé, érudit et parsemé d'anecdotes. Nos origines celto-ligures nous sont ainsi dévoilées sans jamais détacher les hommes de leur sol. Puisse cette "plus longue mémoire" inciter l'individu perdu et indifférencié du XXIème siècle à retrouver ses racines.

Panier  

produit vide

Les auteurs

Vos livraisons