Par delà bien et mal

de Frédéric Nietzsche - 248 pages

Plus de détails

8,20 €

Ajouter au panier

30 autres produits dans la même catégorie :

("Jenseits von Gut und Böse"). Publié en 1886 à compte d'auteur, Par-delà bien et mal appartient à la dernière période de l'oeuvre de Nietzsche et constitue l'une des expressions les plus achevées de sa pensée. Ce «prélude à une philosophie de l'avenir» s'ouvre sur une critique des préjugés des philosophes, à commencer par leur croyance en la valeur absolue de la vérité, et annonce un nouveau type de penseur: «l'esprit libre», seul capable de redonner du sens à l'existence terrestre en créant des valeurs nouvelles. Contre la croyance en l'existence d'un bien en soi et d'un mal en soi, Nietzsche juge qu' «il n'y a pas de phénomènes moraux du tout, mais seulement une interprétation morale des phénomènes». Il ne s'agira plus désormais de fonder la morale, mais de déterminer quelles valeurs s'expriment dans telle ou telle interprétation ou conception morale. La critique nietzschéenne de la morale est ici en premier lieu une critique du christianisme, ce «sacrifice de toute liberté, de tout orgueil, de toute confiance en soi de l'esprit», cet «asservissement» qui ont fait de l'homme un animal grégaire et un «avorton sublime». A la morale des esclaves, fondée sur l'antithèse du «bon» et du «méchant», et où dominent la pitié et la faiblesse, Nietzsche oppose la morale aristocratique des maîtres, durs pour eux-mêmes et pour les autres, morale où la force créatrice de la volonté de puissance retrouve tous ses droits.

Panier  

produit vide

Les auteurs

Réductions

Toutes les promos

Vos livraisons