Les chevaliers teutoniques

de Henry Bogdan - 227 pages

Plus de détails

8,50 €

Ajouter au panier

30 autres produits dans la même catégorie :

Si l'ordre religieux militaire des Chevaliers teutoniques est né, comme celui du Temple et de Saint-Jean-de-Jérusalem, en Terre sainte, si son action pendant les croisades a suscité l'admiration de Saint Louis, c'est en Europe septentrionale et aux marches de l'Est qu'il a bâti sa gloire et sa légende. Détourné de la Terre sainte dès le début du XIIIème siècle, l'ordre fut appelé à combattre les tribus slaves. Frédéric II de Hohenstaufen lui donna l'ordre tous les privilèges des princes d'Empire et les Teutoniques se virent investis d'une double mission : la conversion des païens des régions baltiques et leur colonisation. Dès lors, les Chevaliers teutoniques allèrent de conquête en conquête, créant des milliers de villes et de villages, multipliant les forteresses, créant un véritable Empire monastique, mais aussi politique et commercial, de la Poméranie au golfe de Finlande. Cet impérialisme dresse contre les Teutoniques la Pologne et la Lituanie qui, unies sous le sceptre des Jagellon, leur infligent la fameuse défaite de Tannenberg (1410), point de départ du déclin et de l'éclatement de l'ordre. On a fait des Teutoniques, fondateurs de la Prusse, les ancêtres du militarisme prussien et les nazis ont cherché à les "récupérer". Quitte à sacrifier l'anecdotique et l'imaginaire au profit de la rigueur historique, Henry Bogdan n'a voulu se fonder que sur des faits établis et aboutit à une réalité bien éloignée de cette caricature. Henry Bogdan est agrégé d'histoire et diplômé de hongrois, finnois, estonien. Spécialiste de l'Europe de l'Est, il est l'auteur entre autres d'une Histoire de la Hongrie et, chez Perrin, d'une Histoire des pays de l'Est et d'une Histoire des peuples de l'ex-URSS.

Panier  

produit vide

Les auteurs

Réductions

Toutes les promos

Vos livraisons