Présence de Jean Bastien-Thiry

Sous la direction de René Wittmann, 120 pages

Plus de détails

18,00 €

Ajouter au panier

30 autres produits dans la même catégorie :

« Depuis de nombreux mois, la Déclaration du Colonel Bastien-Thiry, que nous avions publiée pour la première fois le 25 février 1963, était introuvable. La réimpression s’en imposait donc, tant par le retentissement que ce texte a eu, que par ses prolongements et son actualité. C’est ainsi que le titre du dernier des articles de presse recueillis ici est La Prophétie du Fusillé (10 mars 1966).
Dans cette nouvelle édition ont été ajoutées à la Déclaration du 2 février : au début, deux pages de Mme Jean Bastien-Thiry qui nous signifient la haute valeur du message légué ; à la fin, de nombreux articles parus dans la presse qui nous font revivre au jour le jour le drame, traduisent la stupéfaction et l’indignation qui ont saisi le pays, l’émotion et la douleur qu’il a ressenties. Que les auteurs de ces articles reçoivent ici tous nos remerciements pour en avoir autorisé la reproduction (…) Autant de témoignages, entre beaucoup, qui attestent la fidélité et la vivacité du souvenir, le rayonnement de SA PRÉSENCE » (René Wittmann dont le présent ouvrage fut publié sous sa direction en 1966 par les Éditions d’Histoire et d’Art).

Jean-Marie Bastien-Thiry, dit Jean Bastien-Thiry, né le 19 octobre 1927 à Lunéville, fusillé le 11 mars 1963 au fort d’Ivry, était un ingénieur militaire français, lieutenant-colonel de l’armée de l’air, célèbre pour avoir organisé et dirigé l’attentat du Petit-Clamart, le 22 août 1962. D’après lui, cet attentat n’avait pas pour but d’assassiner le président de la République française Charles De Gaulle, mais de l’arrêter pour le traduire devant une « haute cour de justice », où il aurait été accusé, entre autres, de parjure envers l’armée française, d’être cryptocommuniste et de porter la responsabilité, à la fois, du massacre de la rue d’Isly le 26 mars 1962, mais aussi des enlèvements, viols et massacres perpétrés dans la période comprise entre les Accords d’Évian et l’indépendance de l’Algérie (massacre d’Oran).

Panier  

produit vide

Les auteurs

Vos livraisons