Algérie - Le gâchis final

de Christian Agius - 210 pages

Plus de détails

21,00 €

Ajouter au panier

30 autres produits dans la même catégorie :

Inconsolable et inconsolé d avoir perdu son pays, la réflexion de l auteur l amène, dans une analyse des acteurs du drame algérien, les Français, les Pieds-Noirs et les Musulmans, à la conclusion qu il n y avait aucune chance pour la France de conserver l Algérie, au-delà même des mensonges et des trahisons de De Gaulle, parce qu elle a négligé, par son idéologie officielle anti-religieuse, la profondeur du phénomène de l Islam, seul ciment d une rébellion aux composantes des plus disparates. Les Pieds-Noirs, curieusement aveugles et sourds, insouciants de l avenir à force de vivre un présent paradisiaque, se sont contentés du seul recours à l Armée pour mater les émeutes récurrentes depuis la conquête. La clé de la pérennité française ne pouvait se trouver que dans la conversion au christianisme des Berbères d abord, des Arabes ensuite, thèse que l auteur présente en terme de choix, et non en terme de valeur : la prophétie du Père Charles de Foucauld, écrite en 1912, est plus qu éloquente à ce sujet. Utopie ? Voire... si l on veut bien prendre en compte la quelque dizaine de millions d Arabes chrétiens du Moyen-Orient, aux portes de la Mecque, et l implication de 300.000 harkis dans la lutte anti-FLN A présent seuls maîtres de leur destin, les Algériens achèvent ce Gâchis Fatal, de Charybde en Scylla, du socialisme appliqué à l islam pratiqué, en défigurant un pays au potentiel fabuleux, trahissant Saint-Augustin, trait d union historique entre la berbérité et le christianisme.

Panier  

produit vide

Les auteurs

Vos livraisons