Le mur de l'Ouest n'est pas tombé

d'Hervé Juvin, 288 pages

Plus de détails

23,00 €

Ajouter au panier

30 autres produits dans la même catégorie :

Le capital paie des salaires quand les tanks le menacent. Enlevez les tanks, l'esclavage est de retour, la globalisation s'y emploie ; et voilà pourquoi George Soros finance la destruction des unités nationales à travers ses Open Society Foundations, voilà pourquoi les mafieux ukrainiens ont le soutien de leurs confrères américains et de leurs mercenaires, voilà pourquoi Israël se tourne vers la Russie et vers le monde orthodoxe, un monde qui sait ce qu'il en coûte de ne plus défendre son identité ! Car la chute du Mur de l'Est a laissé l'Europe sans défense contre des systèmes, des principes et des intérêts venus d 'ailleurs... Ceux de l'US Empire. Le but de la manoeuvre ? Séparer l'Union européenne de la Russie et ruiner tout projet d'alliance eurasiatique qui, s'il se réalisait, reléguerait la puissance américaine aux marges du monde...
Si la chute du Mur de Berlin mit fin aux dictatures communistes en 1989, nul ne s'est inquiété de cet autre Mur qui allait à son tour diviser le monde : le « Mur de l'Ouest ». Celui que les États-Unis bâtissent au centre du continent eurasiatique.
Hervé Juvin démontre, au fil d'un dessous des cartes extrêmement mobile, l'urgence du « non-alignement » européen qui délivrerait enfin nations et frontières du glacis artificiel que l'hyperpuissance américaine ne cesse de développer au nom de la globalisation libérale désormais synonyme de crise mondiale majeure.
 

 

 

Hervé Juvin, économiste et essayiste, a notamment publié L'Occident mondialisé.
Controverse sur la culture planétaire (avec Gilles Lipovetsky ; Grasset, 2010), Le Renversement du monde. Politique de la crise (Gallimard, 2010) et La Grande Séparation. Pour une écologie des civilisations (Gallimard, 2013).              

Panier  

produit vide

Les auteurs

Réductions

Toutes les promos

Vos livraisons